1. Pages:
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4

COVID-19 – Restez vigilent : Adaptez vos méthodes de nettoyage !

Nous sommes à quelques jours de la réouverture de votre entreprise et vous vous interrogez toujours sur la méthode de nettoyage à adopter?

Nous tenions à partager avec vous les conseils d’Alexandra Baroni, Docteur en en sciences biomédicales et pharmaceutiques, qui traite du sujet:

« Le déconfinement est désormais à nos portes et, avec lui, un retour à la vie active. Dans ce contexte, j’ai une pensée particulière pour le secteur du nettoyage (professionnel ou Titres-Services), et plus globalement pour tous les acteurs de terrain qui devront procéder, pour les mois à venir, à un nettoyage approfondi de leurs locaux (domiciles privés, bureaux, cabinets médicaux, centres d’esthétique, salles de sport, etc.).

Comment assurer un nettoyage de qualité en cette période de pandémie ? Sur base d’éléments mis à disposition par les scientifiques, et tenant compte des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), j’ai établi une feuille de route décrivant une procédure de nettoyage adaptée à une telle situation.

En résumé, la désinfection des surfaces les plus exposées (tables, poignées, interrupteurs, claviers d’ordinateur, etc.) ainsi que des sanitaires est fondamentale dans la lutte contre le virus causant la maladie COVID-19. Les produits désinfectants efficaces contre ce virus sont l’éthanol à 70 % ou l’eau de javel diluée à 0.1 % (l’équivalent de 3 cuillères à soupe de javel 3.6 % dans un flacon spray d’1 L à remplir d’eau).

Pour assurer l’élimination du virus, il faut laisser poser le produit durant une minute avant de l’essuyer avec du papier. Ces mesures de désinfection doivent bien-sûr s’additionner au nettoyage habituel.

Par-dessus tout, les prestataires de nettoyage doivent rester en sécurité. Ceci passe par le port d’un équipement de protection, renouvelé à chaque prestation, incluant tablier, gants et masque. Il est conseillé de travailler dans une pièce bien ventilée.

Attention ! Il est absolument interdit d’utiliser un produit détartrant ou acide (comme le vinaigre) avec l’eau de javel, même si plusieurs minutes séparent les deux utilisations. En effet, au contact du détartrant, l’eau de javel dégage de la chaleur ainsi qu’un gaz très toxique : le chlore.

La procédure détaillée de nettoyage est disponible sur demande, gratuitement. En plus de ça, vous y trouverez un tableau synthétisant le temps de survie du virus sur les différents types de surface (plastique, acier, etc.), un tutoriel de couture pour des masques ainsi qu’un tableau de dilution d’eau de javel. N’hésitez pas à me contacter directement sur LinkedIn pour l’obtenir ! »

Vous souhaitez plus d’informations? Découvrez la totalité de l’article sur ce lien.

FLASH INFO : circulaire relative à la remise de titre-service dans le cadre de l’activité de repassage hors du domicile de l’utilisateur

Comme vous le savez déjà, dans le régime des titres-services, *la réglementation autorise une entreprise à se faire remettre un titre-service uniquement lorsqu’une heure de travail a été accomplie.

Lorsque les prestations n’atteignent pas une heure complète, l’entreprise les groupe pour atteindre une heure. Elle peut alors se faire remettre un titre-service.

Ce régime est cependant difficilement compatible avec l’activité de repassage hors du domicile de l’utilisateur, où le repassage d’une manne dure rarement un nombre pile d’heures.

Pour résoudre ce problème, l’administration régionale permet qu’un système de « bons » soit utilisé dans lequel le nombre de titres-services à remettre est arrondi à l’unité supérieure. L’utilisateur reçoit un bon qui représente une partie d’heure et qui peut être valorisé lors de la prestation suivante.

Attention : toute autre méthode de comptabilisation des titres services, comme par exemple la comptabilisation au poids, non conformes à la législation « titres services », ne feront l’objet d’aucune tolérance et le montant des éventuels titres services concernés sera récupéré par les services du Forem.

*voir loi du 21/07/2001 et arrêté royal du 12/12/2001

Source: Service public de Wallonie économie emploi formation recherche

Surprise ! Le 25 mai, c’est demain !

RGPD : Pour ceux qui auraient manqué la bande-annonce !

Le 25 mai 2018, la Loi sur le RGPD entrera en vigueur et pourra avoir des répercussions directes sur votre société et votre responsabilité de chef d’entreprise.

Qu’on ne s’y trompe pas, si les assureurs en parlent, c’est que les risques sont considérables !

Des dispositions qui impliquent une gestion parfaite, de la collecte à la conservation des données privées

Pseudonymisation, licéité, loyauté, transparence, accessibilité des données sont autant de nouveaux mots qu’il faudra respecter sous peine de sanctions graves, pouvant atteindre jusqu’à 4% de votre chiffre d’affaires annuel !

Depuis plus de 12 ans, nous investissons sur votre progiciel T-Service afin de répondre à vos besoins opérationnels et législatifs, n’hésitez pas à nous contacter pour un maximum d’informations !

Pour nos clients hébergés sur nos serveurs, les mises à jour de vos bases de données se feront de manière automatique et cela pour chaque nouvelle étape à venir.

A bientôt pour le prochain épisode !

L’équipe Multios ! 



Liens utiles: 

*La RGPD est un nouveau règlement européen qui introduit une série de mesures fixant le cadre juridique relatif à la protection des données personnelles au sein de l’Union européenne. Il s’agit de renforcer les droits des citoyens de l’UE et leur accorder plus de contrôle sur leurs données personnelles.

La valeur de remboursement du titre-service pourrait devenir variable !

Dans sa déclaration de politique générale 2013, la ministre de l’Emploi, Monica De Coninck (SP.A) annonce de nouvelles mesures. La formation, l’accompagnement et la stabilité de l’emploi seront favorisés. Voici en substance de quoi il s’agit :

  • Moduler l’intervention de l’État dans le remboursement du titre-service en fonction de l’ancienneté du travailleur

    En pratique, une aide-ménagère expérimentée, pourrait rapporter davantage à son employeur qu’une de ses collègues engagée plus récemment. Cela influencera certainement la politique des Ressources Humaines des entreprises titres-services.

  • Accentuer les formations et l’accompagnement des travailleurs issus des groupes à risque

    La ministre aimerait affecter l’argent non-utilisé du Fonds de Formation sectoriel pour les Titres-Services à la formation et à la guidance des nouveaux engagés, et plus spécialement, ceux qui sont issus du chômage ou qui bénéficient du revenu d’intégration.

  1. Pages:
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4