COVID-19 – Restez vigilent : Adaptez vos méthodes de nettoyage !

Nous sommes à quelques jours de la réouverture de votre entreprise et vous vous interrogez toujours sur la méthode de nettoyage à adopter?

Nous tenions à partager avec vous les conseils d’Alexandra Baroni, Docteur en en sciences biomédicales et pharmaceutiques, qui traite du sujet:

« Le déconfinement est désormais à nos portes et, avec lui, un retour à la vie active. Dans ce contexte, j’ai une pensée particulière pour le secteur du nettoyage (professionnel ou Titres-Services), et plus globalement pour tous les acteurs de terrain qui devront procéder, pour les mois à venir, à un nettoyage approfondi de leurs locaux (domiciles privés, bureaux, cabinets médicaux, centres d’esthétique, salles de sport, etc.).

Comment assurer un nettoyage de qualité en cette période de pandémie ? Sur base d’éléments mis à disposition par les scientifiques, et tenant compte des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), j’ai établi une feuille de route décrivant une procédure de nettoyage adaptée à une telle situation.

En résumé, la désinfection des surfaces les plus exposées (tables, poignées, interrupteurs, claviers d’ordinateur, etc.) ainsi que des sanitaires est fondamentale dans la lutte contre le virus causant la maladie COVID-19. Les produits désinfectants efficaces contre ce virus sont l’éthanol à 70 % ou l’eau de javel diluée à 0.1 % (l’équivalent de 3 cuillères à soupe de javel 3.6 % dans un flacon spray d’1 L à remplir d’eau).

Pour assurer l’élimination du virus, il faut laisser poser le produit durant une minute avant de l’essuyer avec du papier. Ces mesures de désinfection doivent bien-sûr s’additionner au nettoyage habituel.

Par-dessus tout, les prestataires de nettoyage doivent rester en sécurité. Ceci passe par le port d’un équipement de protection, renouvelé à chaque prestation, incluant tablier, gants et masque. Il est conseillé de travailler dans une pièce bien ventilée.

Attention ! Il est absolument interdit d’utiliser un produit détartrant ou acide (comme le vinaigre) avec l’eau de javel, même si plusieurs minutes séparent les deux utilisations. En effet, au contact du détartrant, l’eau de javel dégage de la chaleur ainsi qu’un gaz très toxique : le chlore.

La procédure détaillée de nettoyage est disponible sur demande, gratuitement. En plus de ça, vous y trouverez un tableau synthétisant le temps de survie du virus sur les différents types de surface (plastique, acier, etc.), un tutoriel de couture pour des masques ainsi qu’un tableau de dilution d’eau de javel. N’hésitez pas à me contacter directement sur LinkedIn pour l’obtenir ! »

Vous souhaitez plus d’informations? Découvrez la totalité de l’article sur ce lien.

Découvrez T-Service

Besoin d'informatiser la gestion de votre entreprise ? D'une solution qui vous permet de contrôler l'ensemble de votre organisation ?

Les commentaires sont fermés.