C’est la journée du nettoyage !

Aujourd’hui, ce jeudi 20 juin, c’est la journée du nettoyage. Une occasion pour toutes les entreprises Titres-Services de mettre en valeur le travail effectué par les milliers de salarié(e)s du secteur en Belgique. Un secteur qui n’a cessé d’évoluer et qui mérite la reconnaissance de tous.

Profitez donc de cette occasion pour souhaiter une bonne fête à vos aide-ménagères !

Le Repassage et le Titre-service font-ils bon ménage ?

Le secteur de l’Entretien du Textile demande d’urgence des solutions :

  • Les marges des services de repassage qui travaillent avec les titres-services sont trop faibles. Cela compromet la pérennité de l’emploi.
  • Malgré l’investissement en matière de locaux et d’infrastructure, le repassage à l’extérieur n’est plus viable sans combinaison avec d’autres services.
  • L’incertitude juridique en cas de contrôles doit être levée.
  • On comprend l’objectif de la ministre De Coninck, mais la règle des 60 % n’est pas réalisable.
  • La régionalisation des titres-services doit s’effectuer de manière transparente et offrir une stabilité.

À l’occasion du dixième anniversaire du chèque-service, Frank Vandenbroucke a pu encore une fois clarifier les choses à propos du système dont il a été l’un des artisans. Selon l’ancien ministre du travail, le chèque-service a encore un avenir, à condition que son prix soit augmenté. Lors d’un récent séminaire, il a abordé le problème spécifique des ateliers de repassage. Sur chaque chèque, ils perdent de l’argent. Ils ont une nouvelle fois refait leur calcul. Pour eux, cela ne peut plus continuer de cette manière. Et ce, pour diverses raisons. La FBT (Fédération belge de l’Entretien du Textile) tire à nouveau la sonnette d’alarme.

Lire la suite

N’oubliez pas d’envoyer les statistiques ONEM

Il est obligatoire de remplir et d’envoyer vos statistiques à l’ONEM avant le 04/03/2013 à l’adresse titres-services@onem.be. Si vous ne le faites pas dans les temps, votre entreprise risque de perdre son agrément.

Plusieurs modifications ont été apportées au formulaire, T-Service prend en compte l’ensemble de ces modifications. Il vous simplifie la vie et vous fait gagner du temps !

Voici les principaux changements :

  • Les sociétés ayant plusieurs sièges d’exploitation sont obligées, lors de la transmission des données à l’ONEM pour le recensement annuel, de les regrouper en un fichier commun. L’ONEM, pour des raisons techniques et de délai, ne prendra en compte, pour chaque société, qu’un seul fichier. Autrement dit, les autres fichiers envoyés séparément seront considérés comme doublons et éliminés d’office.

Lire la suite

Multi-OS était présent à la conférence « Le DI-RHM au coeur des soins infirmiers! » organisé par l’ACN

Nous étions présents ce mardi 5 février 2013 à Bruxelles à l’occasion de la conférence organisée par l’association belge des praticiens de l’art infirmier. Au cœur du sujet : le DI-RHM (Données Infirmières du Résumé Hospitalier Minimum) au cœur des soins infirmiers!

Multios fût partenaire de l’occasion et présenta T-Nurse, notre solution pour la gestion des soins infirmiers. Nous voulons remercier particulièrement l’association pour son accueil et son invitation.

Nous serons également présents au séminaire annuel organisé par l’Association des Infirmières Indépendantes de Belgique (AIIB) les 22 et 23 mars prochains au Domaine des Hautes Fagnes à Ovifat. Soit, le vendredi toute la journée et le samedi jusque midi. Nous serons heureux de vous y rencontrer !

Vous désirez être tenu informé(e) des prochaines occasions de nous rencontrer ? À une conférence, une réunion ou un salon ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour cela !

Nous restons à votre disposition si vous désirez plus d’informations à propos de T-Nurse.

La valeur de remboursement du titre-service pourrait devenir variable !

Dans sa déclaration de politique générale 2013, la ministre de l’Emploi, Monica De Coninck (SP.A) annonce de nouvelles mesures. La formation, l’accompagnement et la stabilité de l’emploi seront favorisés. Voici en substance de quoi il s’agit :

  • Moduler l’intervention de l’État dans le remboursement du titre-service en fonction de l’ancienneté du travailleur

    En pratique, une aide-ménagère expérimentée, pourrait rapporter davantage à son employeur qu’une de ses collègues engagée plus récemment. Cela influencera certainement la politique des Ressources Humaines des entreprises titres-services.

  • Accentuer les formations et l’accompagnement des travailleurs issus des groupes à risque

    La ministre aimerait affecter l’argent non-utilisé du Fonds de Formation sectoriel pour les Titres-Services à la formation et à la guidance des nouveaux engagés, et plus spécialement, ceux qui sont issus du chômage ou qui bénéficient du revenu d’intégration.