La valeur de remboursement du titre-service augmenté à 22,04 €

En ces temps enneigés, lendemain de la fête des écoliers, plusieurs annonces nous sont parvenues :

Le remboursement du Titre-Service augmente à 22,04 €

Nous sommes heureux de partager cette bonne nouvelle avec vous : suite au dépassement de l’indice pivot en novembre 2012, le remboursement des titres-services achetés entre 1er décembre 2012 et le 31 décembre 2012 sera indexé de 21,72 € à 22,04 €. Pour effectuer le changement dans T-Service voici la procédure que nous vous invitons à suivre : Naviguez vers le menu Titre > Valeur des TS. La table des valeurs des titres-services s’ouvre.

  1. Ajoutez la date de fin de la valeur précédente 30/11/2012,
  2. Insérez une nouvelle ligne en encodant la date de début au 01/12/2012, aucune date de fin,
  3. Enregistrez la valeur à 22,04 €.

La valeur de remboursement à partir du 1er janvier 2013 nous sera communiquée ultérieurement.

Le contrat de Sodexo est prolongé jusqu’au 30 avril

La suite de la saga continue au sujet du marché pour l’édition et la gestion des titres-services pour 2013. Sodexo ayant obtenu son recours en suspension suite à la décision d’attribuer le marché à Edenred, l’ONEm a décidé de prolongé le contrat de Sodexo jusqu’au 30 avril. Rien ne changera donc au 1er janvier 2013 pour les utilisateurs et les sociétés agréées titres-services sauf concernant l’augmentation du prix du titre-Service à 8,50 € et le nombre annuel de Titres-Services qui pourront être commandés (400 titres/an par utilisateur).

Faut-il commander ses Titres-Services avant le 1er janvier ?

Comme annoncé en mars dernier, les Titres-Services coûteront un euro de plus et passeront à 8,50 € par titre à partir du 1er janvier 2013. Il ne reste plus qu’un mois pour profiter des Titres-Services à 7,50 €. La tentation est donc grande de faire des provisions pour les mois de janvier, février, mars et avril. Un engouement qu’on a pu percevoir fin 2009 lors de l’augmentation de 50 centimes d’euro.

En région bruxelloise, on constate une nette augmentation des commandes de Titres avec un record absolu pour ce mois d’octobre depuis la création du système en 2004. 1.390.906 chèques-services auraient été achetés durant ce mois.

Un de nos clients, Steve Marqué Gérant d’iZi Services témoigne à ce sujet :

Source Télé-Bruxelles – Boom sur les titres-services

Monsieur Marqué tient néanmoins à nuancer l’enquête : « S’il semble effectivement qu’il y ait toujours une certaine croissance par rapport à l’année précédente, malgré la crise économique et indépendamment de l’effet de rush de fin d’année causée par le changement de prix, celle-ci est actuellement très modérée et risque fort de tendre vers le négatif avec les mesures prévues pour 2013. Il semblerait que nous soyons plutôt dans une phase de régulation du marché, ou seules les entreprises qui ont une gestion saine et très rigoureuse de leur activité pourront maintenir une place. »

Attention aux contrôle du bien-être au travail

Tenez-vous à jour les fiches techniques des produits utilisés par vos aides-ménagères ?

Toute entreprise agréée titres-services est tenue de recenser les fiches techniques de l’ensemble des produits utilisés en clientèle. Pour ce faire, il est important de demander à vos aides-ménagères la liste des produits qu’elles utilisent chez leurs utilisateurs et de conserver une liste actualisée des fiches techniques de ces produits en cas de contrôle. Cet inventaire fait partie intégrante de la réglementation sur le bien-être au travail.

Le bien-être au travail est défini comme l’ensemble des facteurs relatifs aux conditions de travail dans lesquelles le travail est exécuté :

  • sécurité au travail,
  • protection de la santé du travailleur,
  • charge psychosociale occasionnée par le travail,
  • ergonomie,
  • hygiène du travail,
  • embellissement des lieux de travail.

Vous trouverez les explications détaillées sur le site du service public fédéral concernant l’occupation de travailleurs ALE et de travailleurs dans le cadre des titres-services

N’oubliez pas les jours fériés

N’oubliez pas de communiquer les jours fériés à votre secrétariat social pour l’année 2013. Il est également obligatoire de signaler à son personnel les jours fériés ainsi que les jours de récupération pour les jours fériés qui tombent un jour de week-end. En cas de non respect de la communication à son personnel, le jour férié qui tombe un jour de week-end devra automatiquement être récupéré le premier jour ouvrable suivant. Ce document doit être annexé à votre règlement de travail. Le cas échéant, il doit y avoir accord des délégations syndicales et de l’employeur pour les jours de récupération. Les jours fériés légaux pour 2013 sont :

  • Mardi 1er Janvier : Nouvel an
  • Lundi 1er avril : Lundi de Pâques
  • Mercredi 1er mai : Fête du travail
  • Jeudi 9 mai : Ascension
  • Lundi 20 mai : Lundi de Pentecôte
  • Dimanche 21 juillet : Fête nationale *
  • Jeudi 15 août : Assomption
  • Vendredi 1er novembre : Toussaint
  • Lundi 11 novembre : Armistice
  • Mercredi 25 décembre : Noël

* Jour de week-end > Il faut donc établir un jour de récupération

Encodez les jours fériés dans T-Service

Dans T-Service, Utilitaires > Paramètres > Jours fériés La table des jours fériés s’ouvre, il suffit de choisir l’année, en l’occurrence 2013, et d’encoder les jours fériés. Besoin d’aide ? N’hésitez pas à nous contacter au 067 21 30 21

La validité des Titres-Services étendue à 12 mois ?

Les chiffres de l’ONEM et Sodexo montrent que l’année dernière, plus de 28 millions de Titres-Services ont fini à la poubelle. «Les modalités pour l’échange ou le prolongement du délai devraient être assouplies», explique le parlementaire CD&V Stefaan Vercamer.

Si vous achetez un Titre-Service à Sodexo, cela vous coûte 7,5 €. Vous disposez ensuite de huit mois pour l’utiliser.

De nombreux Titres-Services restent apparemment oubliés et finalement inutilisés. Les chiffres du ministère de l’Emploi (ONEM) et de la société émettrice Sodexo montrent que l’an dernier 3,5 millions de Titres-Services achetés n’ont finalement pas été utilisés pour un montant de 28,5 millions d’euros.

Depuis 2004, c’est pas moins de 207 millions d’euros de Titres-Services qui ont été achetés par des particuliers, mais finalement non utilisés. Un projet de loi serait sur la table pour étendre la validité des Titres-Services de huit à douze mois.